30/03/2007

Mini Shyriel

suzetteCa a commencé dès mon plus jeune âge.

 

En maternelle, j’étais plus souvent dans le coin qu’à faire de beaux dessins.

Dans la cours de récré, je ne vous raconte pas les dégâts provoqués par mini Shyriel :

-         Je m’attaquais au biens des autres (mallette, bonbons…)

-         je frappais

-         j’emmerdais les grands et les plus petits

Tiens, ça me rappelle un petit garçon qui était dans la classe en dessous de moi, j’avais remarqué qu’à chaque fois qu’il pleurait, il avait….son nez qui coulait, en gros il moufflait !

Ca me faisait tellement marrer que je prenais un réel plaisir à le faire pleurer.

 

A la maison, j’ai vite compris que je pouvais mener ma maman par le bout du nez.

Etant déjà très féminine à l’époque, j’exigeais de porter des jupes et uniquement mes petites chaussures en vernis achetés en Italie par ma grand-mère !

Quand ma pauvre môman préparait un petit jean’s avec de jolis botillons sur la commode, ces derniers valsaient rapidement à terre.

Et si, par malheur, ma maman ne pliait pas à mes désirs, je décidais de ne pas aller à l’école !

Vers 6 ans, après la crise des vêtements (où ma maman a enfin compris que ça ne servait à rien d’aller contre mes goûts), je voulais mettre du fard à paupière bleu sur mes yeux ! (qui se marie très bien avec une jupe et des mocassins en vernis italiens).

Pas de bol pour moi, le jour de cette grande décision, mon père était en congé, c’est le seul qui savait me faire obéir.

 

Je pense que ceux qui se rappellent le plus de mon très jeune âge, sont les employés qui travaillaient au rez de chaussée. En effet, on habitait un appartement. Pourquoi me priverais je dès lors, de balancer ma mallette du haut du 3e étage lors de mes excès de colère ???

 

En primaire, je me suis calmée.

C’est seulement à partir de la 5é (primaire) que j’ai recommencé. Il n’y a rien à faire mais les mecs commençaient déjà à m’énerver. C’est là que j’ai découvert mon potentiel de force. Je frappais plus fort qu’eux ! Mais surtout, j’adorais leur tirer les cheveux. Certes courts, j’avais la main très subtile…

….jusqu’au jour où un d’entre eux a osé se rebeller, ça s’est terminé en bagarre sur la place de l’église !

 

En humanité, j’étais sage (comme une image), j’ai préféré changer de cible et m’attaquer aux filles.

 

Y a rien à faire, je n’ai plus jamais réussi à avoir ce rapport de force avec les hommes. Faut croire que la vie s’est vengée. Ce sont eux qui me mènent en bateau depuis quelques années.

Pas grave, je vais recommencer à frapper !!!

 

 

 

12:36 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2007

Trop conne

Je réfléchissais sur la notion d’égoïsme.

Suis je encore la seule sur cette terre à ne pas vivre que pour ma gueule ??

Discussion hier avec un ami, je lui en voulais de ne pas être assez présent pour moi.

Je ne lui ai pas dit comme tel mais je lui ai fait comprendre. J’aurais du pourtant me rappeler que les hommes ne savaient pas lire dans l’esprit d’une femme.

Juste 2 sms envoyés et monsieur ose me dire que je lui fais une crise pour des broutilles !

Non ! Je lui ai juste tendu la perche, un genre d’appel : « au secours, ai besoin de toi ». Mais non, l’homme ne réfléchit pas plus loin et va plutôt se dire : « putain la chieuse, pourquoi elle me parle ainsi ! ».

Réponse : Si je réagi de façon une peu crue, c’est qu’il y a une RAISON.

Après plusieurs expériences, j’ai pu me rendre compte que le mot raison (dans toutes les définitions qu’il pouvait comporter) est absent du vocabulaire masculin.

 

Je tente de lui expliquer mon point de vue (pas facile car il est fort figé sur ses idées). J’y reviendrai par la suite…

Il m’explique que lui, a des amies qu’il ne voit pas pendant des mois et que ce n’est pas pour ça qu’elles lui font des crises. PUTAIN, je n’ai pas fait de crise. Je lui ai bien fait comprendre que le jour où je ferai une crise, il s’en souviendrait le restant de sa vie.

S’en suit : « tu sais, j’ai ma vie, mon boulot et nianiania… ». D’accord mais pour d’autres choses, il a le temps !

Quand je me souviens que je l’ai écouté pendant des heures me parler de son ex, j’aurais du lui lâcher : « oh, désolée, j’ai pas le temps. Tu sais, entre mon boulot, mes coups d’un soir, mes bourrages de gueules…je n’ai vraiment pas pensé à t’appeler ! ».

Voilà où nous n’avons pas les mêmes priorités. Et je suis la première à le dire : chacun fait ce qu’il veut de sa vie et chacun place ses occupations favorites où il veut. Mais qu’il ne vienne pas me dire que je suis la seule à réagir ainsi. C’est juste une grosse divergence d’opinion : on ne voit pas l’amitié de la même façon. Ou c’est moi qui suis à côté de la plaque.

Oui, je dois être à côté de mes pompes, j’attends trop des gens, je suis hyper exigeante et je lui en veux de ne pas avoir compris que je n’étais pas bien.

Or, maintenant, c’est chacun pour soi et ce, que ce soit dans n’importe quelle relation.

 

Tiens encore un autre exemple(mais avec une personne différente). Généralement, une histoire de….comment dire…basée sur l’aspect physique, ça se vit à deux, non ?

Alors, expliquez-moi pourquoi quand moi, j’ai envie, monsieur trouve des excuses plus bêtes les unes que les autres. Et quand lui a envie, je réponds présente.

Réponse : Shyriel est la REINE des cruches !

Faut pas chercher plus loin, les contes de fée n’existent plus et les valeurs non plus d’ailleurs.

 

00:43 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2007

Bilan bilan 1

Je tenais encore à vous remercier pour les mail reçus. Comme je le répète souvent, ce blog a pour but de partager mes expériences (celles que je sélectionne). Apparemment, beaucoup s’y retrouvent. Alors, je continue et j’emmerde les autres.

 

Est ce si dur d’enterrer son passé amoureux ?

Passer à autre chose, ne plus avoir d’amertume envers les hommes et pouvoir enfin refaire confiance…

 

Bilan par ordre NON chronologique…

-1er désillusion. Mon copain de l’époque m’annonce lors d’un retour de soirée de village qu’il est tombé amoureux d’une de mes meilleures copine. Quelque temps après, on se remet ensemble et il m’annonce fièrement qu’il n’y a jamais eu de sentiments entre nous ! Et dire qu'il a attendu 1an et demin pour me dire ça!

-1er connard. Après 1000 compliments pour m’avoir, il me sert gentiment la main avant de me jeter sur le seuil de ma porte

-1er baiser et 1er manipulateur. C’était en Italie sur un banc. En fait, c’était juste un pari avec ses potes !

-1er grosse rupture. Il me largue pour une autre (très courant). Il se sépare de l’autre et m’invite à un concert. A un moment, je commence à discuter avec une fille assise près du bar. Quelques minutes après mon « ex » me dit qu’il doit raccompagner la fille avec qui je parlais car sa voiture était au garage. C’était la fin de la soirée, il devait être 3h’ du mat’. Il me dit qu’il revient me chercher directement après. Je suis restée jusque 5h’ assise au bar à l’attendre, il n’est jamais revenu !!! J’ai su par la suite que la fille avec qui j’avais discuté était celle pour qui il m’avait largué et qu’au lieu de la raccompagner chez elle, ils étaient partis se faire un petit week end à la mer !!!!!

-1er organisation de concert. Pas peu fière de fêter ma première organisation d’événement, je demande à mon copain de venir. Malheureusement, il avait un concert de prévu le même soir mais il me jure qu’il viendra dès ce dernier terminé.

Tout le monde me demandait comment ça se faisait qu’il n’était pas là et j’ai du expliquer maintes fois qu’il était en concert et qu’il viendra par la suite.

Pour la 13e fois de la soirée une copine me demande « mais où est S ? ». Et je réexplique encore… Là, je vois ma bande de copines se regarder drôlement et je sens comme une tension.

Une d’entre elle me prend à part et me demande si je suis sûre que S est en concert à Chimay.

Et c’est là que j’apprends qu’avant de venir à MON événement, 2 copines sont allées boire un verre et ont vu S en belle compagnie. Il n’avait jamais eu de concert ce soir là et ne s’est évidemment pas pointé à ma soirée.

-1er sms franc. Mon « homme » m’avait envoyé en guise de rupture : « elle, je l’aime, toi, c’était juste pour te baiser ». Très élégant !

-1er grand frère. Le mec qui essaye de trouver un bon argument pour vous quitter sans faire de dégâts : « tu sais je te considère comme ma petite sœur, je t’adore, je ne saurais pas me passer de toi mais quand je te faisais l’amour, j’avais l’impression de faire l’amour à ma petite sœur ! ». J’ai fondu en larme.

 

Bon, suite au second épisode…

 

00:32 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/03/2007

ZE néttoyage

Je commence à comprendre :

Ce qu’il me faut et ce qu’il ne me faut pas

Ce que je veux et ce que je ne veux pas

Ceux que je vire et ceux que je garde

Ceux qui m’amènent du positif et ceux qui ne m’apportent rien…

 

Bref, le tri est vite fait et il commence aujourd’hui !

 

Et pour éviter que les parasites déambulent encore dans ma vie, je change du num, nah!!

11:53 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2007

Ze questionnaire

1. Un adjectif pour te décrire : chiante mais authentique

2. Une personne qui t’a donné envie d’avancer dans la vie : une ancienne psycho-thérapeute

3. Ton pire défaut : l’impatience

4. Ta plus grande qualité : euh…est ce que j’en ai ?? je dirais cette force de pouvoir me remettre constamment en question

5. Shyriel enfant : très affirmée

6. La chose dont tu ne pourrais pas te passer : la scène

7. Ce qui te fait peur aujourd’hui : les trahisons

8. Le point commun entre tes amis : aucun tabous ; on peut parler de tout ouvertement, on peut compter les uns sur les autres

9. Un cause qui te touche : les femmes battues et soumises

10. Tes faiblesses : les pâtisseries, la paresse

11. Tu passes trop de temps à : me poser des questions

12. Un morceau qui te fait danser : la disco en général

13. Un morceau qui t’emporte : le blues en général

14. Ce qui te trouble chez un homme : son silence

12:32 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2007

boulot, métro, dodo, hommo, enfanto

C’est marrant de revoir ses connaissances de longue date.

Quand je fais le bilan, ils ont tous la même vie : travail peinard, petit couple, projet d’enfant…

Suis je vraiment la seule à ne pas envisager mon avenir de la sorte ??

On dirait qu’ils ont tous été formés dans le même moule. Il n’y en a pas un qui ait une vie qui sorte de l’ordinaire, des projets plus ambitieux…

C’est malheureux quand on a la vingtaine de s’enfermer déjà dans une vie de pèpère.

Eeenfin, chacun porte sa croix.

13:09 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2007

lalalalala

R !!!!! dit :

moi j'aime tout, faut que ce soit sexy et tres attirant

Shyriel dit :

ouais ca dépend où tu places le sexy. Y a sexy et vulgaire

R !!!!! dit :

non sexy. Tu mettrais quoi pour moi ??

Shyriel dit :

Euh…après réflexion : une doudoune , un bonnet et des moufles

00:29 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |