09/08/2007

Aurevoir (mais peut être pas un adieu)

Voilà s'achève mon aventure avec vous.

Merci de m'avoir suivie pendant près de deux ans et demi.

Je trace ma route. Peut être que je reviendrai d'ici quelques temps.

Nouveaux projets, nouvelle vie.

J'aurais encore tellement de choses à vous raconter mais trop de gens me connaissent et je ne veux plus que ça se répercute sur ma vie.

J'ai donc pris de bonnes décisions.

Une page se tourne, je me souhaite le meilleur (oui, faut pas demander aux gens de me souhaiter du bonheur). Eeeh, je garde quand même mon cynisme.

A bientôt...

15:41 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

23/04/2007

LA CAVALE

22h00 : déjà quelques verres dans le nez

22h30 : on se prend la tête pour une divergence d’opinion

22h45 : il commence ses insultes et la colère monte, il entame ses reproches

23h00 : le calvaire commence

23h30 : il veut se barrer en voiture, mettre fin à ses jours, me mettre sa mort sur la conscience

00h00 : il casse tout

00h30 : j’en peux plus, je tremble, j’essaye de trouver un moyen de m’en sortir, de partir : pas d’issue (la porte d’entrée est fermée et pas de clé)

01h00 : je me réfugie dans sa chambre, j’appelle la police, il arrive avant que je ne termine de donner l’adresse, il arrache le tel de mes mains et le jette contre le mur : plus de moyen de communication, je suis coincée

01h15 : il me projette contre le mur et veut m’étrangler, je me débats

01h45 : je n’en peux vraiment plus, il faut que je trouve une solution. Heureusement, la porte du garage était restée ouverte, je m’enfuis vite sur la pointe des pieds pendant qu’il casse tout dans sa chambre, déchire les vêtements…

01h50 : je cours aussi vite que je peux, j’ai peur qu’il me rattrape. Je n’ai pu récupérer que quelques affaires mais plus de Gsm

01h55 : je sonne chez des gens, tremblante, en larme

02h00 : un jeune couple m’accueille, je leur explique, ils comprennent et me soutiennent. Je rappelle la police

02h15 : la police arrive

02h20 : ils se rendent à son domicile, il est parti, j’ai peur qu’il fasse une connerie

02h25 : ils appellent d’autres patrouilles et se mettent à sa recherche

02h50 : ils ne l’ont pas retrouvé

03h00 : ils me ramènent chez mes parents

 

14h00 : il me rappelle, il s’excuse, il remet ça sur le dos de l’alcool et une accumulation de « trop plein »

14h15 : il m’avoue que je suis quand même un peu responsable de son état, que je détruis sa vie

14h30 : il exige de me voir tout de suite sinon, il risque de faire encore une connerie

14h31 : je refuse, je suis toujours sous le choc

15h30 : il insiste, il pleure, il dit qu’il m’aime…je craque

16h30 : je suis dans ses bras

 

Moi qui soutient l’association « ni putes, ni soumises », je suis vraiment mal barrée.

Je n’arrive pas à mettre un terme à cette relation. Peut être parce qu’il m’apporte ce que d’autres hommes n’ont jamais pu m’offrir. Je sais qu’il va me détruire et pourtant, je pardonne, je reviens toujours.

Je lui laisse une dernière chance. Du moins, j’aimerais y croire…

 

11:38 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/04/2007

Re-cruche

Aaaaaaaaaahhh, c’était un jeu !

Il aurait pu me le dire plutôt. J’aurais essayé de trouver le mode d’emploie !

Merde, je suis trop jeune pour jouer à ce jeu, c’est interdit au moins de 28 ans… Et zut !

 

Je ne sais pas le titre de ce divertissement mais en gros c’est le premier qui niera la gueule de l’autre. Mais que c’est drôôôle, je ne vous cache pas qu’il a une longueur d’avance sur moi.

21:19 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2007

Le nouveau classement est là!

Bon, ké nouvelles chez miss Shyriel ?

Contente : je redeviens blonde fin de semaine

Verry happy : je vais enfin faire mon 2e tatouage fin de semaine aussi

 

Fâchée ou pas bol : rendez-vous foireux hier, pas sur la même longueur d’onde. En gros pas de feeling

 

Bon…j’ai pas l’inspiration ce soir alors, je vais vous ressortir un classique que j’avais pondu il y a quelques temps mais remis au goût du jour !

 

Car en dehors des classements de base, il y a de NOUVELLES DESCRIPTIONS telles que : le crooneur version 2007, le mec sympa, le msn mania, l’accro aux sites de rencontres…

 

IL Y A LES ANCIENS : REVUS ET RE-REVUS

 

à LE RONNY SIMPLE

 La base

-          training

-          baskets

-            casquettes

-            une mobilette

En options

-          chaîne

-          anneau à l’oreille

-            veste Scott, kappa

-            un chien (de préférence un pit bull)

 Particularités

-          voiture tunning + musique à donf + baffles + néon + tribal

-          a un œil fermé à force de faire des clins d’œil aux filles

 Dialecte

-   s’exprime par onomatopées

-  très peu de vocabulaire

-         accent trop prononcé pour être décrit

 

à LE RONNY CLASSE

 La base

-          c’est la même que pour le ronny simple sauf que le ronny classe porte des training d’une marque plus « in »

 Dialecte

-          le ronny classe est plus citadin que le ronny de base

-          son langage est peu soutenu néanmoins, il a su apprendre quelques mots un peu plus développés que le ronny simple même s’il n’en comprend pas tjs le sens

-          il est aussi très vulgaire et détient un langage très familial du style : « ta mère ! », « ta sœur ! », « ton frère ! », « ta race ! », « saloppe »…

 

à LE BARAKI A L ANCIENNE

 La base

-          chemise un peu ouverte ou un beau marcel (qui laisse entrevoir les poils des bras)

-          tatouage maison

-          cheveux gominés naturellement

-          jean’s couche culotte qui laisse entrevoir la « lune »

-          dents pourries

-          une haleine de cabinet

-          sort souvent en pantoufles

-          ongles noirs

-          doigts jaunis

-          moustache avec quelques morpions

-          cigarette roulée au bec

 En options

-          une mobilette

-          le chien

-          le frigo box pour garder les bières au frais

 Particularités

-          la canette de bière en main

-          possède un abonnement au café « le gai village »

 Dialecte

-          très simpliste

-          dérivé du wallon

-         gros problèmes de phonétique

 

à LE MACHO (explicitement classe, implicitement baraki)

 La base

-          très fashion (suit toutes les tendances de la mode inspirées de ses mags préférés Play boy ou Maxx)

-          s’est ramassé une botte de carottes dans la gueule (abonnement 365 jours sur l’année au solarium)

-          cheveux gominés ou gelifiés

-          chaussures flash et très reluisantes

-          épilé

-          sur-parfumé

-          tee shirt avec l’insigne Playboy (le lapin) – très tendance cet été

 En options

 Le macho détient le FULL OPTION

-          bijoux (plus ca brille et plus c’est gros)

-          chevalière

-          son de la voix très prononcé

-          voiture décapotable dernier cri avec 3 putes à l’arrière

-          toujours accompagné d’une petasse avec un sac imitation Gucci et un jean’s qui laisse entrevoir le string (sting avec des strass)

 Particularités

-          s’exprime en gestes, connaît parfaitement le langage des signes

-          siffle souvent aussi pour communiquer

-          se balade constamment en ville afin de se montrer

-          le macho ne marche pas, il flâne, il se dandine, il déambule

-          rôle de sa journée : se montrer, accroître sa notoriété, augmenter son tableau de chasse

-          pensée de la semaine : « où vais je sortir ce week end ? », « quelle poule va m’accompagner ce week end ? »

 Dialecte

-          c’est là qu’on reconnaît que le macho est un baraki de pure souche

-          essaye d’avoir un voc développé mais ca ne paraît pas naturel

-          essaye d’avoir l’air éduqué

-          connaît toutes les tactiques pour mettre une fille dans sa poche

-         aucune conversation sauf les sorties, les gonzesses, les fringues

 

à LE BARAKI COOL

La base

-          descent de la lignée kurt cobain

-          vit 15 m au dessus de la terre

-          aime se prendre la tête sur les problèmes de la société

-          joint au bec

-          pantalon crade et troué ou froc très large

-          basket non lacées

-          tee shirt thématique : « fuck the society », “fuck jesus”

-          démarche de zombie

-          balladeurs ds les oreilles

-          paraît souvent dépressif à force de se poser trop de question

-          se promène en bande

-          aime se prétendre artiste

 Particularité

-          squatte les trottoirs des villes avec sa gratte

Dialecte

-          assez bon néanmoins il se perd souvent dans ses paroles qui n’ont aucun sens

 

 

VOICI LES NOUVEAUX….

 

à LE CROONER VERSION 2007

La base

-         beau/mignon

-         séducteur/charmeur

-         menteur pathologique

-         prometteur de beaux jours

-         bonne présentation

-         attentionné

-         manipulateur

-         égoiste

-         aucune estime pour les autres

-         hautain

Particularités

-         sait ce qui plait aux femmes (du moins c’est ce qu’il croit)

-         pense que toutes les femmes sont assez idiotes pour tomber dans le panneau

-         cumule plusieurs relations (faut bien qu’il passe son temps et qu’il se sente idôlatré par le gente féminine)

-         le crooneur n’est pas un baraki s’habillant en « Putte madre ». il préférera le style Zara, Springfield…

Dialecte

-         très varié

-         très stylé

-         mais rien est sincère

-         ses paroles sont superficielles

à le crooneur vous dira ce que vous voulez bien entendre

Conseil

-         savoir le reconnaître et l’éviter

 

à LE MEC SYMPA (cachant une belle ordure)

La base

-         simple

-         extraverti

-         gentil

-         drôle

-         sociable

-         aimant faire la fête

-         a le sens de l’écoute

-         imposant

-         met l’ambiance

Particularités

-         très attachant !

Dialecte

-         normal mais parle de trop !

Conseil

-         un homme trop sympa peut souvent s’avérer être la pire des pourriture. Il a souvent 2 personnalités.

-         La gars méga sympa ne pense qu’à sa gueule et n’en à rien à faire de vous contrairement à ce que vous avez croire son comportement

-         Généralement, après quelques temps, vous n’avez plus de nouvelles…Normal, il est parti faire ses pitreries ailleurs !!!

 

à Le MSN mania

La base

-         accro à MSN

-         il vit ses relations et sa vie par voie virtuelle

-         s’invente une personnalité et une autre vie dans le but d’accrocher son interlocuteur

-         très bavard (sur le net)

-         vous fait croire que vous êtes la seule à qui il parle, il y en a une dizaine d’autres sur le côté !

-         paraît super sympa, intéressant

Dialecte

-         vous dit ce que vous désirez entendre

Problème

-         c’est souvent la grande désillusion quand vous le rencontrez. En fait il est super timide et vraiment pas intéressant

 

à L’ACCRO aux sites de rencontres

Ca se passera de description. Voyez plutôt à ces quelques mails que j’avais reçus il y a quelques temps :

 

 - slt com sa va c hez vous j'aime bien de de couter avec toi et voila mon msn:

 - slt en peux ce conais?

 - tu as la cam ou photo sexy

 - salut ma belle jai vu ta photo et sa ma plut vous trè charmente car tu me ressemble à une fille trè honnete je veut ton mail le mien est xxx

 - vraiment je te trouve hyperbelle mignone et tu as une belle pose la plus belle de tout le site je veut qu on se faire connaissance au but de sapprocher l un de l autre.
merci et a +

 - slt ma chere cava suis assane suis au senegal je veux qu'on faire le conaisance

 - salut t'es bel je suis un jeune senegalais et je ser une feme de ment vi vasi mon msn : xxx

 - slt je passer parla et je vis koi une vraiment tres bellefelle ses deconner tes trop mignone si tu veux faire connaissance rep moi jen serai ravi . je peu lissi mon msn :xxxxx. je suis pas comme ls autr je peus vriaiment conner

 - je m'apelle raza je vit au senegale j'aimerais que vous soyez mon amie preferéee

 - slt bèbè. ne soit pas mèchante l èsentièle et ke tu kiffe se ke je dis ok ?

 - sa te dis une cam hot ?

 

 

 

00:31 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2007

chef cuisinière en herbe!

Vous voyez une pastèque?

Vous avez déjà gouté du salami?

Et bien, mélangez ces deux ingrédients et vous obtiendrez une pastèque au salami.

Pour la forme, c'est très simple: à l'extérieur, c'est comme une pastèque et à l'intérieur c'est du salami juteux!

Voilà le nouveau fruit que j'ai inventé durant un de mes rêves.

Complètement à la masse!

15:06 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2007

Mini Shyriel

suzetteCa a commencé dès mon plus jeune âge.

 

En maternelle, j’étais plus souvent dans le coin qu’à faire de beaux dessins.

Dans la cours de récré, je ne vous raconte pas les dégâts provoqués par mini Shyriel :

-         Je m’attaquais au biens des autres (mallette, bonbons…)

-         je frappais

-         j’emmerdais les grands et les plus petits

Tiens, ça me rappelle un petit garçon qui était dans la classe en dessous de moi, j’avais remarqué qu’à chaque fois qu’il pleurait, il avait….son nez qui coulait, en gros il moufflait !

Ca me faisait tellement marrer que je prenais un réel plaisir à le faire pleurer.

 

A la maison, j’ai vite compris que je pouvais mener ma maman par le bout du nez.

Etant déjà très féminine à l’époque, j’exigeais de porter des jupes et uniquement mes petites chaussures en vernis achetés en Italie par ma grand-mère !

Quand ma pauvre môman préparait un petit jean’s avec de jolis botillons sur la commode, ces derniers valsaient rapidement à terre.

Et si, par malheur, ma maman ne pliait pas à mes désirs, je décidais de ne pas aller à l’école !

Vers 6 ans, après la crise des vêtements (où ma maman a enfin compris que ça ne servait à rien d’aller contre mes goûts), je voulais mettre du fard à paupière bleu sur mes yeux ! (qui se marie très bien avec une jupe et des mocassins en vernis italiens).

Pas de bol pour moi, le jour de cette grande décision, mon père était en congé, c’est le seul qui savait me faire obéir.

 

Je pense que ceux qui se rappellent le plus de mon très jeune âge, sont les employés qui travaillaient au rez de chaussée. En effet, on habitait un appartement. Pourquoi me priverais je dès lors, de balancer ma mallette du haut du 3e étage lors de mes excès de colère ???

 

En primaire, je me suis calmée.

C’est seulement à partir de la 5é (primaire) que j’ai recommencé. Il n’y a rien à faire mais les mecs commençaient déjà à m’énerver. C’est là que j’ai découvert mon potentiel de force. Je frappais plus fort qu’eux ! Mais surtout, j’adorais leur tirer les cheveux. Certes courts, j’avais la main très subtile…

….jusqu’au jour où un d’entre eux a osé se rebeller, ça s’est terminé en bagarre sur la place de l’église !

 

En humanité, j’étais sage (comme une image), j’ai préféré changer de cible et m’attaquer aux filles.

 

Y a rien à faire, je n’ai plus jamais réussi à avoir ce rapport de force avec les hommes. Faut croire que la vie s’est vengée. Ce sont eux qui me mènent en bateau depuis quelques années.

Pas grave, je vais recommencer à frapper !!!

 

 

 

12:36 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/03/2007

Trop conne

Je réfléchissais sur la notion d’égoïsme.

Suis je encore la seule sur cette terre à ne pas vivre que pour ma gueule ??

Discussion hier avec un ami, je lui en voulais de ne pas être assez présent pour moi.

Je ne lui ai pas dit comme tel mais je lui ai fait comprendre. J’aurais du pourtant me rappeler que les hommes ne savaient pas lire dans l’esprit d’une femme.

Juste 2 sms envoyés et monsieur ose me dire que je lui fais une crise pour des broutilles !

Non ! Je lui ai juste tendu la perche, un genre d’appel : « au secours, ai besoin de toi ». Mais non, l’homme ne réfléchit pas plus loin et va plutôt se dire : « putain la chieuse, pourquoi elle me parle ainsi ! ».

Réponse : Si je réagi de façon une peu crue, c’est qu’il y a une RAISON.

Après plusieurs expériences, j’ai pu me rendre compte que le mot raison (dans toutes les définitions qu’il pouvait comporter) est absent du vocabulaire masculin.

 

Je tente de lui expliquer mon point de vue (pas facile car il est fort figé sur ses idées). J’y reviendrai par la suite…

Il m’explique que lui, a des amies qu’il ne voit pas pendant des mois et que ce n’est pas pour ça qu’elles lui font des crises. PUTAIN, je n’ai pas fait de crise. Je lui ai bien fait comprendre que le jour où je ferai une crise, il s’en souviendrait le restant de sa vie.

S’en suit : « tu sais, j’ai ma vie, mon boulot et nianiania… ». D’accord mais pour d’autres choses, il a le temps !

Quand je me souviens que je l’ai écouté pendant des heures me parler de son ex, j’aurais du lui lâcher : « oh, désolée, j’ai pas le temps. Tu sais, entre mon boulot, mes coups d’un soir, mes bourrages de gueules…je n’ai vraiment pas pensé à t’appeler ! ».

Voilà où nous n’avons pas les mêmes priorités. Et je suis la première à le dire : chacun fait ce qu’il veut de sa vie et chacun place ses occupations favorites où il veut. Mais qu’il ne vienne pas me dire que je suis la seule à réagir ainsi. C’est juste une grosse divergence d’opinion : on ne voit pas l’amitié de la même façon. Ou c’est moi qui suis à côté de la plaque.

Oui, je dois être à côté de mes pompes, j’attends trop des gens, je suis hyper exigeante et je lui en veux de ne pas avoir compris que je n’étais pas bien.

Or, maintenant, c’est chacun pour soi et ce, que ce soit dans n’importe quelle relation.

 

Tiens encore un autre exemple(mais avec une personne différente). Généralement, une histoire de….comment dire…basée sur l’aspect physique, ça se vit à deux, non ?

Alors, expliquez-moi pourquoi quand moi, j’ai envie, monsieur trouve des excuses plus bêtes les unes que les autres. Et quand lui a envie, je réponds présente.

Réponse : Shyriel est la REINE des cruches !

Faut pas chercher plus loin, les contes de fée n’existent plus et les valeurs non plus d’ailleurs.

 

00:43 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |